L'espace d'Yvette

MES BILLETS

Pour mieux me connaître…

D'OU JE VIENS...



    Je suis née à Marseille, il y a … longtemps. Au niveau des études secondaires je suis rapidement dirigée vers des études musicales, instrument : le piano. J'adore la musique et obtiens sans problème mes diplômes de Professorat, ce qui me permet de donner des leçons. (Je vais continuer cet enseignement jusqu'à l'âge de la retraite). Je m'inscris aux Beaux-Arts où je fais de la poterie avec succès (plusieurs prix) et du dessin… avec beaucoup moins de succès.

    Quelques années plus tard, après m'être mariée et avoir vécu trois ans à Toulouse, c'est le retour sur Marseille… Mais nous sommes quatre : un garçon et une fille sont venus, immense bonheur, agrandir la famille.
    Nous adhérons, mon mari et moi à "la Vie Nouvelle". C'est une association qui prône, entre autres choses, une participation active à la vie de la Cité au service des autres.
    Je vais donc m'engager dans une association féminine : l'UFCS (Union Féminine Civique et Sociale). Ce sera une grande et belle expérience.
    Pour pouvoir prendre des responsabilités, je passe le CAPASE (Certificat d'aptitude à la promotion des activités socio-éducatives qui deviendra plus tard le DEFA, Diplôme État relatif aux Fonctions d'Animation). C'est un diplôme d'état du niveau maîtrise délivré par le Ministère de la Jeunesse et des Sports.
    J'ai choisi de m'occuper plus particulièrement de trois thèmes : la connaissance de soi, l'animation des groupes et la formation civique des femmes. A travers toute la région PACA j'organise et anime de très nombreux stages de formation car la demande est très forte.
    J'assume la présidence de la région PACA pendant plusieurs années en veillant à ne pas abandonner le "terrain".

    Mes enfants grandissant, et après avoir quitté l'UFCS, je me lance avec une amie, dans une autre aventure : la création d'associations "SOS accueil en gare" (qui deviendront plus tard "SOS Voyageurs") dans les grandes gares SNCF.
    Il s'agit de résoudre les problèmes de tous les voyageurs de la SNCF et aussi (nous le découvrirons plus tard) de toutes les personnes errant dans les gares.
    Ces accueils sont fédérés nationalement, et j'assume un temps la présidence de la Fédération. Expérience très enrichissante puisque je suis en relation avec les responsables nationaux et régionaux de la SNCF et ceux des accueils de plusieurs pays européens.
    C'est là une période très occupée de ma vie, d'autant  qu'en plus de mes activités associatives, le Ministère de la Jeunesse et des Sports me demande de participer aux jurys du DEFA, ce qui exige de nombreux déplacements et séances d'examen pour contrôler les candidats.

    Et un jour arrive ce que je souhaite à toutes les femmes : je deviens grand-mère !
    Ma belle-fille travaillant, je vais assumer, avec un indicible bonheur, la garde journalière de mon petit-fils et abandonner toutes mes responsabilités associatives ne conservant que les jurys du DEFA.
    Mon premier petit-fils entre en maternelle quand nait un petit frère que je garde aussi jusqu'à la maternelle… et la "préretraite" de mon mari.

    Nous quittons alors Marseille définitivement pour nous installer en Cévennes. Nous y avions acheté une maison quelques années auparavant et avions découvert la beauté variée et sauvage  des villages et des paysages, le caractère attachant des habitants et un art de vivre sans artifices nous convenant parfaitement.
    Avec les Cévennes comme source d'inspiration majeure, je reprends mes activités de peinture sur soie un temps délaissées. Et décide de m'essayer à l'aquarelle. J'y prends goût. Je m'inscris dans une association (où j'anime des stages de peinture sur soie). Je commence à faire quelques expositions et en l'an 2000 je reçois le prix aquarelle des peintres de la Cèze. Assez récemment je fais quelques acryliques mais l'aquarelle reste ma préférée.

    L'achat d'un ordinateur me pousse à exposer mes œuvres sur un site, puis un album et maintenant un blog. Je participe à plusieurs forums sur la peinture où je retrouve des gens connus ou inconnus avec lesquels se nouent des relations fortes et parfois amicales. Je m'en régale d'autant plus qu'il y seulement trente six mois j'ignorais tout d'un clavier, d'un écran ou du Web !

    J'espère que vous me connaissez mieux et que je ne vous ai pas trop ennuyés.
    Si vous avez des questions…

                                                                    Mars 2007

12/03/2007
0 Poster un commentaire

COMMENT EST NÉ CE BLOG ?


    En effet, alors que j'ai déjà un site classique depuis plusieurs années et un album de photos plus récent, pourquoi avoir ouvert ce blog ?

    Réalisé à l'origine par mon fils, mon site (plutôt réussi d'après des experts) est resté longtemps sans modification. Il faut des connaissances que je n'ai pas pour les mises à jour. On y parle une langue spéciale : le hacheté-aimelle (si j'ai bien compris) avec laquelle j'ai autant d'affinités que pour l'anglais. Et même moins. Je baragouine un peu la langue de Shakespeare et compte au moins jusqu'à vingt. Lorsque je lis par exemple :
<body background="images/grey.gif">
je dois avoir la même tête que Champollion découvrant la copie de la pierre de Rosette. Mais lui, au moins a réussi, avec le temps, à déchiffrer les hiéroglyphes... Ce n'est pas demain la veille que je traduis le hacheté-aimelle. Je dois donc avoir recours à mon mari qui, sans être un expert, arrive à faire quelques mises à jour. C'est un travail assez long pour lui et je ne peux lui demander une mise à jour chaque fois que je peins une aquarelle ! Avec une mise à jour semestrielle ou annuelle, mon site devient donc un peu immobile. Pour le visiteur occasionnel, c'est peut-être suffisant mais c'est vite ennuyeux pour le visiteur assidu qui voit toujours la même chose. Hormis le livre d'or, aucun contact avec les visiteurs.


    Ensuite il y a eu l'album photo. Plus facile à mettre à jour et d'une présentation agréable, il a cependant ses défauts. Il présente beaucoup de rigidités : aucun choix de couleurs, de mode de présentation, de format. Il est impossible de mettre des textes importants et surtout aucune communication avec les visiteurs n'est possible. Sur le site il y a le livre d'or… Là : rien.

    Je me contentais donc de cette situation. Je participais à des forums extrêmement sympathiques où je pouvais dialoguer et exposer mes œuvres, recevoir observations et critiques et parler de tout et de rien.

    Et la "blogmania" naquit. Et le blog par ci… Et le blog par là… Tout le monde avait son blog… Pas moi !! Surfant très souvent j'ai découvert des blogs magnifiques, d'autres, hélas, moins jolis, certains trois fois hélas, carrément catastrophiques. Je me suis intéressée à la manière de faire et j'ai décidé récemment de me lancer dans l'aventure !

    Après quelques essais infructueux (sur un hébergeur les photos ne s'ouvraient quasiment jamais et le graphisme était pauvre, sur un autre, d'une présentation plus agréable, il y avait une notice de fonctionnement de 275 pages très exactement, en format pdf et en petits caractères…) je tombe par hasard sur un blog extraordinaire hébergé par "blog4ever". Je tente un nouvel essai. Mise en œuvre rapide et facile, graphisme agréable à l'oeil, réponse aux questions les plus saugrenues avec une extrême rapidité, une gentillesse et une compétence à toute épreuve. Je décide d'y rester et d'y développer mon petit truc. Je fais mes mises à jour sans déranger personne, autant de fois que je le veux. Je découvre sans cesse de nouvelles astuces et possibilités. Bref, je me régale.

    J'ai mis en ligne quelques tableaux, quelques photos. J'ai déjà des commentaires, des demandes de partenariats, des visites. C'est super, comme l'on dit actuellement.

    Et je viens de mettre cet article. Plus tard je vais essayer de vous dire pourquoi j'ai créé ce blog. Je vous dirai aussi d'où je viens, mon parcours et peut-être bien d'autres choses si je sens que ce premier article vous a intéressé.

    A bientôt !

                                                                   Janvier 2007





22/01/2007
11 Poster un commentaire